Article de presse

LA NOUVELLE REPUBLIQUE 04-09-2012

Plus de trois milliards de chiffre d’affaires

La prestation du personnel constitue le cheval de bataille de l’algérienne des assurances 2A pour se démarquer sur le marché national. Le directeur général de la compagnie d’assurance privé, Tahar Bala a assuré, qu’un dispositif a été instauré en vue de garantir les meilleures formations.

Trois ans après la mise en place de l’expertise Suisse, un atelier de travail placé sous la thématique de la «réassurance, expérience suisse» a été organisé hier à Alger. Ce séminaire de deux jours, constitue, selon M.Bala, un espace de concertation pour se remettre en question sur la meilleure façon de «se protéger contre les risques». Le conférencier a affirmé que la formation du personnel, volet important dans la stratégie de l’entreprise, a permis de «tisser une relation intéressante avec Swiss Re durant des années, via des programmes de formation adaptés». Il a expliqué que «depuis 2004 jusqu’à aujourd’hui, le souci de faire de la prestation de service, est notre objectif principale». En ce sens, Rachid Merrouche, vice-président de la Swiss Re a affirmé que d’autres programmes pour la formation seront prochainement enclenchés en faveurs des souscripteurs de la 2A. Abordant la question de l’indemnisation des assurés, le DG de la 2A s’est félicité des résultats réalisés au cours de ces dernières années, sans pour autant avancer des chiffres relatifs aux nombre de dossiers traités. « Les assurés sont souvent lésés lorsque ils ne sont pas au courant. D’où la nécessite d’informer le client sur le contrat d’assurance point par point ». De son côté, M.Merrouche a expliqué qu’établir un bilan reste une «tâche difficile » en raison de la « lourdeur des sinistres, point sur lequel nous tentons d’y remédier». S’agissant de la nouvelle règlementation liée a la séparation des assurances pour les individus de celle des biens décrété par la loi, Tahar Bala a déclaré qu’ «au lieu d’aller sur deux entreprises, la 2A s’est inscrite dans une stratégie des assurances industrielles pour compenser les assurances des individus ». A l’occasion de cette rencontre, tenue en présence des représentants de Swiss Re, un bilan des activités de la 2A a été présenté. Durant l’exercice de 2011, la compagnie a réalisé de «bons résultats» avec un chiffre d’affaire avoisinant les trois(03) Milliards 200 milles DA. Autrement dit une progression de 5,42% par rapport à l’année 2010. Alors que le résultat net a été établi à 307 Millions de dinars soit une progression de 22,83% comparativement aux résultats de l’exercice 2010. Ces performances, ont permis à l’Algérienne des assurances de préserver les 4% de part de marché qu’elle détient.

K .H